Mode

Pourquoi Louis Vuitton, Gucci et Prada sont en difficulté

gucci
Written by Johanna E

Par un matin ensoleillé de mai et dans le quartier chic de la Fifth Avenue de New York, Carron Ryan s’arrête pour admirer un collier de diamants exposé dans la fenêtre du grand magasin Bergdorf Goodman. Louis Vuitton avec ses logos flashy était juste en face de la rue, mais n’attirait pas son attention.

« C’est trop tape à l’œil et trop flashy avec leur logos », a déclaré Ryan. « Vaut mieux être subtile. »

les acheteurs riches ne veulent plus de logos flashy, dit le Washington Post.

Le penchant de Ryan pour des pièces sans logo est partagé par un nombre croissant de consommateurs riches, disent les experts, qui préfèrent s’acheter des pièces discrètes et difficiles à trouver au lieu de s’acheter des sacs à main très reconnaissables avec beaucoup de logos de grandes marques telles que Louis Vuitton, Gucci et Prada.

« Nous pouvons voir clairement que le consommateur riche ne cherche pas à exposer sa richesse ostensiblement, » a déclaré Sarah Quinlan, qui étudie les habitudes de dépenses des consommateurs pour le compte de MasterCard Advisors.

Cette nouvelle attitude a contribué à créer une période difficile pour certains titans de l’industrie du détail de luxe.

Louis Vuitton, Gucci et Prada étaient des icônes de la richesse mondiale avec leurs sacs à main de 5500$ et leurs foulards de soie.  Mais le consommateur aujourd’hui fuit ces signes évidents de richesse, en particulier les vêtements ou sacs avec des logos très apparents.

« Ceci est vraiment ce qui me tient éveillé la nuit, » a déclaré Johann Rupert, le directeur général de Richemont, qui détient Cartier et d’autres grandes marques de luxe. « Parce que les gens riches ne voudront pas le montrer, ils veulent quelque chose de discret ».

Cela est une dure leçon pour de nombreux détaillants de luxe, qui sont effectivement devenus trop populaires. Les ventes de Gucci ont chuté de 1,1%. Prada a également vu ses ventes glisser de 1,5% l’année dernière. Chez LVMH Moët Hennessy, le géant du luxe basée à Paris, la croissance des ventes a ralenti pour la division de la mode et de la maroquinerie.

« Avoir un sac avec 20 logos c’est comme si vous essayez de vous vanter et de frimer » a déclaré Charles Lawry, professeur adjoint à l’Université Pace qui étudie le marketing du luxe.

Quant à eux, LVMH, Prada et Gucci ont prévu un changement dans leurs collections, et pensent à s’adapter aux nouvelles attitudes du consommateur.

About the author

Johanna E

Johanna Ericsson, Journaliste Mode et Beauté.
Je travaille en Freelance pour différents médias anglo-saxons et j'anime depuis février 2015 le blog de Fashion Mood.