Santé

Maladie peu connue, mais 1 femme sur 7 est concernée.

aménorrhée Douleurs regles Endomètre endométriose
Written by Johanna E

Peu connue, cette maladie gynécologique affecte 180 millions de femmes dans le monde entier (1 femme sur 7 en âge de procréer et de 20% à 50% des femmes infertiles). L’endométriose apparaît généralement chez la femme entre 16 et 50 ans.

L’endométriose, c’est quoi ?

D’abord, il faut savoir que l’Endomètre est le revêtement interne de l’utérus, c’est le tissu qui se développe à l’intérieur de l’utérus. A cause des hormones, ce tissu devient plus épais au cours du cycle pour se préparer à une fécondation, il se casse et saigne. Ce sont les règles.

L’endométriose est une maladie dans laquelle cet endomètre qui pousse normalement à l’intérieur de l’utérus pousse hors de l’utérus. Des affections composées de cellules qui ont les mêmes caractéristiques que celles de la muqueuse utérine apparaissent.

L’endomètre se rajoute sur l’ovaire et forme un kyste, c’est l’endométriose ovarienne. Dans les cas les plus graves, l’endomètre se déploie sous forme de nodules et qui va toucher d’autres organes comme la vessie. Il est rare que ces tissus atteignent l’appareil respiratoire.

Les symptômes alarmants.

L’endométriose est difficile à identifier car les douleurs se produisent pendant la période des règles, qui est naturellement une période douloureuse.

L’endométriose peut causer plusieurs douleurs dans le corps et devenir difficile à localiser. Elle peut générer plusieurs douleurs sans pour autant que la proportion de la douleur ne soit liée à la gravité de la maladie.

Pour ces causes, il peut que la femme laisse passer des années de douleurs, croyant que c’est juste lié aux douleurs des règles. Mais cette maladie peut avoir des conséquences grave comme l’infertilité.

Parmi les symptômes alarmants :

  • Des douleurs liées aux règles qui vous poussent à l’isolement social (Ne pas sortir, ne pas aller au travail).
  • Les rapports sexuels qui provoquent des douleurs qui persistent
  • Problème de stérilité ou de fertilité, mais dans ce cas là, le médecin aura déjà penser à vous faire un diagnostic, mais il faut le rappeler on sait jamais.
  • Traces de sang dans les urines ou les selles ou des douleurs lors d’uriner ou des émissions de selles.

Diagnostic :

Si le diagnostic de l’endométriose est fait à temps, on peut soulager la pathologie: plus l’endométriose est en stade avancé, plus il est difficile de le soigner. Le dépistage est réalisé par un radiologue spécialisé et par bilan d’imagerie : il effectue à la fois un examen clinique (interrogatoire de la patiente et toucher vaginal) et un examen radiologique réalisé par un spécialiste en pathologie endométriostique.

On propose le plus souvent aux malades et en première intention un traitement à base d’hormones qui provoque une absence de règles (aménorrhée), afin de réduire l’intensité de la douleur. Néanmoins, ce traitement n’empêche pas la progression des lésions et n’a pour but que de masque la douleur de temps en temps.

Chirurgie :

Seule la chirurgie permet de retirer les lésions, et il faut passer par plusieurs opérations chirurgicales. Après chirurgie, les douleurs peuvent s’atténuer. Dans le cas où les lésions sont éparpillées ou quand l’intervention résulte un rapport risque/bénéfice défavorable, avec par exemple un risque d’incontinence, L’intervention chirurgicale devient difficile.

About the author

Johanna E

Johanna Ericsson, Journaliste Mode et Beauté.
Je travaille en Freelance pour différents médias anglo-saxons et j'anime depuis février 2015 le blog de Fashion Mood.